Pathologies de l'ongle et du pied

 

L’ongle est formé par de la kératine dont la plaque glisse sur le lit unguéal. Les bords internes et externes sont plus ou moins incurvés selon les individus. Cette courbure unguéale peut, en se rétractant, provoquer des déformations.

Les anomalies unguéales peuvent porter sur la forme, l’épaisseur et la couleur du limbe.

  • L’ongle incarné est provoqué par un fragment d’ongle qui pénètre dans la chair et provoque inflammation et douleurs.
  • L’onycholyse est un décollement partiel de l’ongle de son lit au niveau du bord libre et/ou d’un bord latéral.                               
  • L’onychauxis est un épaississement de l’ongle qui peut parfois dépasser 1cm. Il est le plus souvent la conséquence de micro-traumatismes répétés, généralement chez des sujets âgés. Les traitements sont une coupe et un amincissement délicat et régulier de l’ongle.
  •  L’onychogryphose, aussi appelée « corne de bélier », désigne un épaississement irrégulier de l’ongle qui finit par se durcir, s’allonger et se courber, d’où le terme « corne de bélier ». Cette pathologie affecte généralement les ongles des orteils des aînés. Les origines peuvent en être l'eczéma, le psoriasis, les micro traumatismes répétés, les gros chocs ou encore le port de chaussures trop étroites provoquant une pression permanente. Lorsque les symptômes apparaissent, il est important de consulter rapidement afin de débuter le traitement par l’application de produits adaptés qui éliminent la kératine, par une coupe et un amincissement délicat de l’ongle. Il faut ensuite surveiller la repousse et renouveler le traitement autant de fois que nécessaire.
  • L’ongle peut également être atteint de champignons : c’est une onychomycose . Très fréquente et contagieuse, elle est généralement provoquée par des champignons très résistants qui prolifèrent dans les endroits chauds, humides et sombres comme les chaussures fermées ou les abords des piscines publiques
  • Il peut aussi changer de couleur, il peut chuter, être victime d’hématome ou encore d’un cor sous et/ou péri-unguéal.
  • Plus inesthétique que grave, l'assèchement de la peau des pieds entraîne l'apparition de callosités (des couches de peau épaisse et dure), plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes. Ces affections sont le plus souvent dues à des frottements et des pressions répétés. Le port de chaussures à talons hauts ou non adaptées à la marche, et une position debout prolongée sont fréquemment en cause. Le meilleur remède contre les pieds secs et les callosités consiste en un entretien par gommage et une hydratation régulière.